le petit avant / après à pas piquer des vers #3

DSC_1621

encore un petit avant/après dans la maison-tanière ! sauf que cette fois, c’est essentiellement moi qui m’y suis collée (donc fierté).

alors oui, comme ça, il n’est pas évident pour tout le monde de peinturlurer son couloir avec une couleur qui fait mal aux yeux, mais on est des fous quoi.

couloir1

avant, on avait un (trop) long couloir complètement tapissé de violet pailleté (que tu aperçois sur la gauche), c’était absolument charmant mais pas vraiment à notre goût. pour casser la longueur, on a emprunté l’idée de génie de tête d’ange, le coup de la boîte colorée nous a beaucoup plu. et on a poussé le vice à hyper-sur-colorer le tout, parce que faut pas faire les choses à moitié, qué !

ça fait maintenant deux ans que c’est fait, et on ne s’en est absolument pas lassé (si tu détestes, je te comprendrai, mais me le dis pas).

couloir

DSC_1625

le point sur la january cure / ma chambre

héhé, petit scarabée, ça y est, je suis en arrêt ! je vais pouvoir me défouler sur les internets !

pour commencer cette série d’articles, qui s’annonce prolixe et débridée (ou bien consternante et irrégulière, on verra, surprise du chef (le chef c’est les hormones, hein, t’as bien compris ?)), un petit point sur la january cure d’apartment therapy s’impose.

un seul constat : je n’ai rien fait. rien.

petite pause de la honte.

sauf nos chambres parce que j’étais obligée pour faire de la place à future poupette. alors bon, en exclu, ma nouvelle chambre. bonne visite.

DSC_1637

tu remarqueras que mes hormones m’ont interdit de faire du rangement au préalable …

chambre2

une orchidée morte ? nonnnnnn, une orchidée qui va se remettre.

chambre1

 

ceci est la seule partie du dressing que j'ose te montrer ... Janel d'apartment therapy ferait trop la tronche sinon

ceci est la seule partie du dressing que j’ose te montrer … Janel d’apartment therapy ferait trop la tronche sinon

j'avais mis des belles chaussettes pour que ça fasse hyper "moelleux" mais poupette en a décidé autrement

j’avais mis des belles chaussettes pour que ça fasse hyper « moelleux » mais poupette en a décidé autrement

sa chambre de petit garçon

DSC_1605

l’esprit slow-life me gagne … (pardon my cliché) (et me dis pas que c’est parce qu’avec ma bedaine, je suis de toutes façons bien obligée d’être slow, ça serait trop facile). dans le but d’avoir une maison moins encombrée, plus agréable à vivre, toussa toussa, et de prendre de bonnes habitudes dans ce sens, je me suis inscrite à la january cure d’apartment therapy il y a quelques jours. jusque là, j’ai pas fait grand chose, j’avoue … les derniers défis n’étaient pas bien compliqués ou alors je me suis dit que ça attendrait .. feignassely slow-life, donc … bon, mais ce week end, il fallait, en très gros, « ranger sa chambre ». donc j’ai trié (rapido) les jouets dans la chambre de miochounet (il a accepté avec une générosité sans bornes de laisser trois pauvres jeux de bébé et un bouquin moche pour sa sœur, grand seigneur, pour le reste il faudra que je repasse) et rangé (rapido) son bazar de petit garçon. et j’ai pris quelques photos, pour garder un souvenir de son espace de petit bonhomme.

DSC_1588

DSC_1596

chambreB

DSC_1599

chambreB2

j’adore la chambre de miochounet. elle est lumineuse et spacieuse, les fenêtres sont encombrées de glycine pendant l’été. avec son mur bleu pétrole et son lit coloré, elle est vraiment chaleureuse et petit mec, sans en faire « trop ». y a plus qu’à attaquer le déménagement de notre chambre !

 

le petit avant/après à pas piquer des vers #2

cuisinecomme je te le disais ici, c’est un vrai plaisir de se fabriquer (ou plutôt dans mon cas, de se faire fabriquer) (je suis une princesse) (m’enfin quand même j’ai beaucoup peint) sa propre maison. réfléchir aux matériaux que tu aimes, aux couleurs, mais surtout penser à la façon dont tu vas vivre dans cette maison pour l’adapter à ta famille, c’est pas toujours évident avant de poser tes cartons, mais c’est la classe à Dallas. le vrai casse-tête chez nous, ça a été la cuisine, qu’on voulait ouverte et spacieuse, sans pour autant qu’elle nous empêche de meubler le reste de la pièce. après moult consultations familiales, dessins de plans, tergiversations sur la méthode, et autres dispositions de meubles foireuses, on est arrivé à ça. certainement pas le top puisqu’on n’est pas architectes, mais très satisfaisant à vivre au jour le jour.

DSC_1031 DSC_1039 DSC_1045 DSC_1050 étagères

pour ce petit DIY, il faut :

 – faire de gros travaux,

 – anticiper un peu et acheter les plus beaux boutons de porte du monde chez anthropologie à san francisco (je suis une princesse hyper snob),

 – un Conc’ qui n’a pas peur du placo, de l’électricité, de la plomberie, du bois,

 – une famille qui sait bricoler,

 – les meubles des anciens propriétaires,

 – peaufiner avec de la peinture,

 – un peu de temps.

Le petit avant/après à pas piquer des vers

Salut bibiche.

Je sais bien qu’en ton for intérieur, tu te dis que je manque pas d’air de disparaître et réapparaître comme ça, sans prévenir ni d’Eve ni d’Adam, que quand même beaucoup d’eau a du couler sous les moulins à vent et que j’aurais pu écrire un peu.

Alors voilà. En août, on a pris notre Miochou sous le bras, empaqueté nos affaires et changé de vie. On a acheté une grande maison, et on a décidé de tout casser à l’intérieur. Sauf que ça, c’est le piège. Même si globalement, on n’a pas eu de mauvaise surprise, tout casser, ça implique quand même de tout reconstruire (là, tu te dis qu’on n’a pas beaucoup de suite dans les idées. Je ne te permets pas). On y a passé du temps (surtout le Conc'(ubin)), de l’énergie, des pots de peinture, des habitudes chez Leroy Merlin, des bières pour remercier la famille et les amis qui ont donné un coup de pouce … En plus, ça fait de la poussière dans les cheveux. La galère.

Enfin ça va, hein ! C’était pas « Family versus Wild » non plus, personne n’a du boire son pipi. (Bien que, des fois, quand il fait pipi dans son bain, et qu’après il joue, Miochou peut boire par inadvertance son pipi. Dégueu.) Et puis de toutes façons, maintenant, c’est fini. Et franchement, faire TA maison en fonction de TES envies et de TON mode de vie, c’est la classe à Vegas.

Sans plus attendre, un petit Do It Yourself fastoche : Pour ce DIY, il te faut : un escalier moche ; de la peinture ; de la ferraille ; un gentil papa qui sait souder ; des vis. Le processus n’est pas plus compliqué : tu dessines ton idée, tu donnes le plan à ton gentil papa qui sait souder, et tu attends un peu. Après, tu peins (pfffff, c’est péniiiiiible) et c’est fini.

escalier