Et de 6, bibiche !

Et voilà, on y est, Miochou, mon petit Mioche, Miochounet le bien nommé a 6 mois.

Bon, mais alors, ça sert à quoi un bébé de 6 mois ? J’veux dire, à part à assortir ses vêtements à ton sac à mains, à garder l’équilibre avec des talons ahurissants grâce à un appui discret sur la poussette, à voir tes parents plus souvent (il faudra que je te parle un jour de mon père, le biker barbu, tellement gaga qu’il fait dormir son petit fils derrière le comptoir de sa concession Harley Davidson et qu’il attend avec des noeuds au ventre que ses bikers de clients s’extasient sur l’héritier. A savoir : si tu veux une Harley moitié prix, dis-y que le Miochounet c’est le plus joli) et à acheter plein de petits livres troooooooop mignons ?

Mais pauvre de toi, qui ne te rends pas compte … Un bébé de 6 mois, c’est l’éclate totale ! Déjà, ça a des dents qui poussent. Et franchement, les deux ratiches qui illuminent le fou rire, ça n’a pas de prix … Ah, si ! On me dit que « ça a un prix quand même », à gauche ? Ah oui, la bave et les pleurs la nuit, rapport aux dents qui poussent … Roooh, on va pas être pointilleux.

Miochounet apprend aussi à manger des légumes et des fruits. Bon, ben ça, franchement, ça me fait craquer. Le voir se prendre un fou rire parce que la poire, c’est juste bon, ça me fait craquer. C’est tout. Ah, non ? c’est pas tout ? A gauche, on me dit que ça en fout partout et qu’après il a les doigts qui collent, rapport aux mains qui veulent attraper la cuiller ? Oui, certes.

Le Miochounet se tourne, se retourne, se tient assis, attrape des trucs, soulève ses fesses pour ramper et attraper d’autres trucs, se marre, bavouille, ralouille, et puis se blottit tout contre ton cou quand tu le prends dans tes bras. Ah, elle a rien à dire, la grognasse à gauche, là ! Observer les progrès psychomoteurs d’un Miochounet, c’est du kiff ! « Je tiens quand même à signaler que le Miochounet n’est pas encore super dégourdi, et que quand il se coince dans une position improbable, il faut accourir et ça fatigue ! ». Soit.

Bon, mais moi, ce que je préfère, c’est observer le développement de sa communication. Ben voui. Parce que je vais te livrer un scoop, mon métier dans la vie c’est orthophoniste. Alors le voir commencer à communiquer avec ses yeux, ses sourires, ses mains, le ton de sa voix, écouter ses premiers babillages, lister les sons qu’il produits, le voir observer mes mains quand je signe en lui parlant (oui, je te raconterai ça bientôt, comment j’utilise les signes pour accompagner la parole toussa toussa, tu vas voir, tu vas A-DO-RER), ça me fait vraiment marrer.

Et pour finir, parce que je te l’avais promis et parce que, l’air de rien, ça a vraiment à voir avec le schmilblick (schmilibilique, chemilbique), ma bague avec aigue-marine de « cadeau de parce que je suis une maman ».

bague

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s